Oeuvre d'art à vendre

René Derouin

  • Type de vendeur: Collectionneur / Amateur d'art
  • Style de l'oeuvre: Abstrait
  • Catégorie: Sculpture et objets
  • Titre: Empreinte du précambrien.
  • Médium: terre glaise
  • Format: 7 1/4"X5 1/2"
  • Année: 2010
  • État: Parfait
  • Signature: Signé à la main par l'artiste à l'avant
  • Preuve de provenance incluse: Oui
  • Échange possible: Non
  • Ville/Région du vendeur: Sainte-Julienne
  • Province: Québec
  • Prix: Connectez vous pour voir le prix demandé
IMG_20220730_133216970

Entre territoire physique et territoire intérieur.

Derouin, un géoartiste selon Henri Dorion, est un artiste du territoire et des cultures qui s’y inscrivent. La géographie est la première composante de ses recherches. Homme de terrain, fasciné par la Terre, il la parcourt, la sonde, la reproduit, l’invente et la réinvente dans sa forme, dans ses lignes. Séduit par sa force et sa puissance, il en saisit intrinsèquement la nature et en examine les mouvements tectoniques et les grands bouleversements dans le temps. Ses œuvres parlent de territoire mais aussi d’espace et de temps.

Parallèlement au territoire mais intimement lié à celui-ci, émerge de ses oeuvres, le lieu. Lieu historique, lieu du peuple, celui qui nous ramène au lieu intérieur, à notre culture propre, à ces territoires qui ont marqué de leur empreinte indélébile nos jours et nos pas. Migrations, installation de 20 000 figurines humaines en céramique illustre cette interpénétration. Ainsi, ces milliers de figurines, comme une marée humaine, un mouvement terrestre, se meuvent et se déplacent, se moulent aux grands mouvements terrestres, les miment tout en leur donnant une vie, une intériorité et une douleur que le territoire seul ne possède pas. L’humain devient partie intégrante du territoire. Il est territoire. (Fleuve Mémoire). Cette préoccupation constante de l’interaction du lieu intérieur et du lieu extérieur se retrouve également dans les symposiums d’art in-situ où Derouin invite l’artiste à marquer de son empreinte le territoire, poursuivant et prolongeant ainsi sa propre réflexion.